qare

 

 

Le 1er janvier 2019, GroupeFBO est devenue la 1ère entreprise en France, hors Paris, à offrir le service de télémédecine Qare. 

 

Un service de télémédecine?

Un service de télémédecine permet d'obtenir une consultation médicale avec un professionnel de santé tout en restant derrière son écran lors de la consultation.

GroupeFBO a donc souhaité offrir ce service à ses salariés. Grâce à cette offre, l'entreprise veut favoriser l'accès aux soins pour ses collaborateurs.
Car on le sait, le désert médical engendre de nombreuses difficultés : notamment pour trouver un médecin, un spécialiste ou obtenir un rendez-vous rapidement. 

 

Comment ça marche?

Prenons l'exemple d'un salarié qui aurait des maux de ventre.
2 solutions:

 

1.Il peut poursuivre son activité professionnelle.

Dans ce cas, il contacte le service Qare, via l'application installée sur son ordinateur ou son téléphone.

Il peut alors choisir entre différents professionnels et obtenir un rendez-vous dans les heures qui suivent.

L'heure du rendez-vous arrivée, le salarié s'isole dans un bureau et rentre en communication visuelle avec le professionnel de santé.

Le médecin débute alors la consultation avec de nombreuses questions qui lui permettront de cerner au mieux le problème.

Au terme du rendez-vous le médecin envoie une ordonnance au patient. Ce dernier peut alors directement se rendre dans une pharmacie.

2.Le salarié malade ne peut se rendre au travail.

Dans ce cas, le salarié contacte le service Qare de son canapé. 

La consultation se déroule ensuite avec les mêmes questions posées par le médecin.

 

De vrais médecins?

Tous les professionnels inscrits sur Qare ont été sélectionnés par les équipes du service de télémédecine.

Qu'ils soient généralistes ou spécialistes, ils sont tous en activité et réservent donc des créneaux pour répondre aux patients se connectant sur Qare.

 

Paris = la Vendée

Cet article ne pouvait se finir sans un brin de chauvinisme.

GroupeFBO est une entreprise vendéenne. Qare est implanté sur la région Parisienne.
Mais il est essentiel de préciser que le co-fondateur du service de télémédecine est vendéen. Alexandre MAISONNEUVE a en effet exercé de nombreuses années au centre hospitalier de la Roche-sur-Yon.